Prenez position une bonne fois pour toutes !

D’un point de vue marketing, il faut bien reconnaître que l’artiste avait vu juste. Cibler un client qui nous plaît. Lui proposer le produit le plus adapté. Le distribuer en priorisant la spontanéité sur les calculs capillotractés. Les voilà les ingrédients qui forcent à créer des business à forte personnalité et à vrai potentiel de marché. Le fait que Tesla, Citroën et Porsche cartonnent pendant Seat et Alpha-Roméo s’enfoncent dans l’anonymat n’est pas dû au hasard.

 

Les crises quelles qu’elles soient nous renvoient tous, sans exception, dans nos retranchements. A un tel point que même les clients se radicalisent. Vous ne trouverez aujourd’hui plus personne rouler en Modus, en Micra ou en Clio sans une once de conviction. Les gens indifférents, les avis moyens et les consommateurs “mainstream” ont disparu pour laisser place à des besoins plus spécifiques. L’enseignement marketing à tirer de cette “extrémisation” du marché est clair : il n’y a plus de place pour les marques qui ne prennent pas position et qui ont peur de ne pas attirer tout le monde. Axe est machiste, Charal aime le sang et Diesel invite à être stupide.

Evidemment, se radicaliser à ce point n’est pas indispensable pour exister. Mais assumer ses clients est devenu nécessaire. Et affirmer son positionnement vis-à-vis de se clients, une question de survie. Rappelons qu’en mêlant discours révolutionnaire et distribution d’un autre âge, Virgin méga store n’a pas convaincu. Par contre, ceux qui ont investi sur des niches et misé sur des positionnements clairs et tranchés ont récolté les fruits d’une stratégie bien pensée.

Yann DOUILLET, Concepteur-Rédacteur, Associé-Gérant